Plusieurs éléments peuvent affecter le bien-être au quotidien. L’accumulation de gaz dans l’intestin ou dans l’estomac est notamment un trouble parfois récurrent qui peut engendrer de réels malaises. Ces maux aux causes diverses peuvent toutefois se soigner grâce à différents remèdes. Ainsi, parmi les traitements possibles aux ballonnements, il existe d’excellents remèdes naturels qui garantissent des résultats de qualité.

Ces remèdes naturels ont le grand avantage d’avoir des effets secondaires presque inexistants. Découvrez les remèdes naturels au ballonnement et les circonstances dans lesquelles ils sont adaptés.

Connaître les symptômes et causes du ballonnement

Les ballonnements sont des gonflements du ventre liés à l’accumulation de gaz dans l’estomac ou dans l’intestin. Les ballonnements, même s’ils sont souvent pénibles, sont généralement causés par divers éléments tout à fait naturels. Dans certains cas, les causes de ces troubles sont bien plus profondes et peuvent être relatives à des troubles hormonaux, digestifs ou encore à la présence de parasites. Un ballonnement s’accompagne généralement de gonflement du ventre, de flatulences, de rots et souvent de douleurs abdominales. Ces symptômes peuvent durer seulement quelques minutes comme ils peuvent s’étendre sur de longues périodes.

En effet, certaines causes profondes créent de manière constante et persistante des ballonnements qui deviennent très gênants au quotidien. En outre, les causes possibles de flatulences sont bien nombreuses. La fermentation des résidus d’aliments laissés dans l’organisme est la cause de ballonnements la plus répandue. Toutefois, ces troubles peuvent découler d’une certaine quantité d’air avalée. Sans s’en rendre compte, l’on peut remplir son intestin d’air en mangeant ou en mâchant un chewing-gum.

D’autre part, les aliments consommés peuvent également contenir du gaz qui s’échappe une fois dans l’organisme. Certains aliments renferment en effet une bonne quantité de gaz. Ce sont notamment les boissons gazeuses ou des repos trop copieux. De même, le stress, un système digestif endommagé, une intolérance au lactose ou encore des troubles hormonaux peuvent engendrer des flatulences de manière ponctuelle ou répétitive. Vous avez plusieurs choix pour un remède contre le ballonnement.

Dans des cas critiques, certaines maladies accompagnées d’autres symptômes entraînent des ballonnements. Ces mladies sont entre autres :

  • le syndrome du côlon irritable,
  • une masse cancéreuse
  • la maladie de Crohn.

Bien que les ballonnements soient généralement anodins, ils peuvent devenir fréquents et très irritants. Identifiez les éléments de votre alimentation qui pourraient en être la cause et passez-vous-en.

S’éloigner de certains aliments

Les aliments que nous consommons sont souvent les principales causes de flatulence et de ballonnement. Les gommes à mâcher et les boissons gazeuses sont notamment des aliments favorisant ces troubles. Les gommes à mâcher stimulent l’appareil digestif qui se met à travailler à vide et favorise l’accumulation d’air. Les boissons gazeuses quant à elles renferment du gaz qu’elles libèrent une fois présentes dans le tube digestif. De même, des repas copieux et gras peuvent favoriser la constipation ou le ballonnement. Ces repas concernent entre autres des produits de fast-foods, les viandes grasses ou les fritures.

Si les fruits et légumes facilitent généralement la digestion, ils peuvent dans certaines conditions être une raison de constipation. Les fruits trop mûrs, les légumineuses et les crucifères sont aussi des aliments à consommer avec modération. Les céréales de blé ou d’avoine, le maïs, les petits pois, les asperges ou encore la bière sont également des aliments susceptibles de vous donner des flatulences. Vous devrez les consommer de façon modérée.

Dans certains cas, la prise de l’un de ces aliments déclenche systématiquement un gonflement. Par ailleurs, privilégiez plusieurs petits repas à deux gros repas. Après ces repas, marcher quelques minutes est un exercice bénéfique pour stimuler l’intestin et éviter la constipation.

Consommez les bonnes fibres

Les fibres ont un effet global très positif pour la santé. Consommer régulièrement des aliments contenant des fibres sans en abuser confère de réels atouts pour la santé. Les fibres sont essentiellement réparties en deux catégories à savoir les fibres solubles et les fibres insolubles. Les fibres insolubles ont un atout spécifique pour les problèmes de flatulences. Elles ont en effet la fonction de stimuler et de fluidifier le transit intestinal. Cette propriété des fibres insolubles a pour effet de limiter la constipation. Cette substance se retrouve dans différents repas qu’on peut adopter au quotidien.

Ainsi, les fibres insolubles sont ainsi présentes dans des aliments comme :

  • les céréales complètes ;
  • les noix ;
  • les amandes ;
  • les fruits ;
  • les légumes.

Ces substances se retrouvent dans plusieurs autres aliments comme le son de blé ou les graines de lin. Ce choix de délicieux aliments permet en effet d’adopter de savoureux régimes sur-mesure qui sont adaptés pour lutter contre le ballonnement.

Les plantes efficaces

Les ballonnements peuvent être accompagnés d’autres symptômes irritants et désagréables. Même dans ces conditions, les plantes constituent une bonne alternative pour une solution efficace. Lorsque, par exemple, vous vous retrouvez systématiquement avec une impression de lourdeur et la somnolence, les plantes proposent de bonnes solutions. Certaines plantes permettent en effet de faciliter la digestion. Le fenouil est une plante incontournable dans cette longue liste de plantes. Il est notamment reconnu par l’OMS et l’Agence européenne du médicament pour ses propriétés.

Pour soigner des problèmes de constipation avec le fenouil, il est conseillé de s’en servir entre les repas. Cette plante peut être utilisée sous différentes formes pour un traitement. Sous forme de graine, utilisez entre 1 et 2 g de la substance au quotidien. En infusion, utilisez 1 à 3 g de graines séchées et infusées dans l’eau bouillante durant 5 à 10 minutes. Prenez votre infusion en moyenne 3 fois par jour. Le fenouil peut aussi être utilisé sous forme d’huile essentielle avec un dosage de 0,1 à 0,6 ml par jour. La coriandre, le cumin, l’anis vert et la badiane encore appelée anis étoilé sont également des plantes avec une grande efficacité face aux problèmes de ballonnement.

Les enzymes digestives

Pour remédier à une constipation ponctuelle ou persistante, les enzymes digestives proposent de bonnes solutions. Ces enzymes facilitent notamment l’assimilation des protéines et permettent de réduire les flatulences. La papaïne contenue dans la papaye et la bromélaïne tirée de l’ananas appartiennent à cette catégorie d’enzymes très utiles. Leur traitement associe généralement certaines plantes. Elles peuvent être prises de façon ponctuelle ou sur une longue période.

Le charbon végétal ou la siméticone

Dans certains cas de ballonnement, vous ne ressentez pas d’autres gênes que celles causées par la présence du gaz. À ces situations, le charbon végétal et la siméticone correspondent entièrement. Ces deux substances permettent en effet d’absorber les gaz avec simplicité et une grande rapidité. Ils sont généralement pris en dehors des repas. D’une part, le charbon végétal a la propriété de fixer les gaz et les toxines. Le dosage recommandé pour ce traitement est compris entre 500 mg et 1 g.

L’intervalle entre deux prises successives doit être au minimum de 2 heures, car cette substance bloque l’absorption de certaines molécules. D’autre part, la siméticone ne présente pas de réel inconvénient. Elle favorise plutôt la rupture des bulles de gaz.

L’huile essentielle de menthe poivrée

Si vous ressentez des douleurs abdominales associées au ballonnement, vous avez un remède traditionnel bien adapté. Il s’agit en effet de l’huile essentielle de menthe poivrée qui est très utile contre les troubles digestifs. Cette substance possède une grande efficacité même si son utilisation est prohibée dans certaines conditions. En cours de grossesse ou d’allaitement, vous ne devrez pas vous en servir.

Elle est également prohibée en cas d’asthme ou en cas d’antécédents de convulsion. Cette substance antispasmodique stimule les sécrétions biliaires. Elle se prend deux à trois fois par jour avec un dosage d’une goutte.

Adoptez certaines habitudes

Intégrer dans vos habitudes et dans votre quotidien certaines habitudes vous préserve efficacement. Ce changement d’habitudes peut en effet éloigner les troubles de ballonnements et les autres maux généralement associés. Dans un premier temps, il est préférable de manger en petites quantités quitte à manger plusieurs fois. De même, mangez lentement pour permettre à chaque bouchée ingurgitée de faire librement son parcours dans le tube digestif. Si vous vous empressiez de manger et d’avaler vos repas, vous devriez maintenant prendre plus de temps et mâcher correctement les aliments.

En outre, il serait également bien avisé de vous passer d’aliments trop lourds. Évitez les aliments indigestes ou trop gras. Effacez vos recours systématiques aux boissons gazeuses ou à la bière. Le gingembre consommé sous différentes formes vous évite également la constipation. Une infusion de camomille, une tasse de café ou encore une tasse de citron chaud chaque matin sont aussi de bons remèdes naturels. Pour finir, pratiquez une activité physique régulière notamment après vos repas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here