La kinésithérapie traite les muscles et les articulations par des mouvements et des massages. Le plus souvent, les adeptes d’activités sportives sont ceux qui en ont le plus besoin. Toutefois, trouver LE bon kinésithérapeute n’est pas toujours chose facile, tant l’offre sur le marché est grande. Par ailleurs, il convient de tenir compte d’un certain nombre de critères pour choisir le professionnel qui prendra soin de vous.

Le point sur la kinésithérapie

La kinésithérapie est recommandée par un médecin dans le cadre d’une réadaptation ou d’une rééducation corporelle. Cette discipline bienfaisante pour le corps et l’esprit est en effet nécessaire dans plusieurs cas.

En quoi consiste la kinésithérapie ?

La kinésithérapie cible la zone douloureuse de votre corps et apporte une action spécifique après que le médecin ait réalisé un diagnostic précis. Les techniques peuvent utiliser des appareillages ou se présenter sous forme d’exercices de rééducation. Par ailleurs, plusieurs séances réalisées à intervalles réguliers sont nécessaires lorsque vous devez faire de la kinésithérapie. Il commencera par traiter la partie qui pose problème avant de la réintégrer dans le schéma complet du corps. À titre d’exemple, il travaille à la correction des gestes ou au renforcement des muscles de la zone sensible pour prévenir une nouvelle blessure. Faites donc appel à un professionnel qualifié près de chez vous.

kinésithérapeute à Metz

Un kinésithérapeute à Metz qui soigne sa patiente.

À quel moment recourir à un kinésithérapeute ?

La kinésithérapie peut être nécessaire dans différents cas. La kiné prénatale, la kiné respiratoire des jeunes enfants ou la kiné du sport sont autant de spécialisations dans ce métier. Vous pouvez toutefois demander l’intervention d’un kinésithérapeute dans le cadre d’une rééducation post-chirurgicale ou post-traumatique, de troubles musculo-squelettiques ou de rééducation du périnée. Sont également concernés les rhumatismes, les affections circulatoires ou cardio-circulatoires, les pathologies du système nerveux et la rééducation des personnes atteintes de troubles neurologiques ou cardiorespiratoires.

Comment choisir le bon kinésithérapeute ?

Bien que le travail d’un ostéopathe et celui d’un kinésithérapeute soient complémentaires, les pratiques et les objectifs ne sont pas vraiment les mêmes. Ces deux pratiques sont en effet différentes en certains points.

Bien choisir un kinésithérapeute

Le choix d’un kinésithérapeute doit être réalisé en fonction de vos besoins. Tournez-vous vers celui qui sera en mesure de vous soulager efficacement. À titre d’exemple, faites appel à un kinésithérapeute spécialisé dans les massages si vous avez besoin d’un massage relaxant ou thérapeutique. Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin généraliste afin de vous aider à vous orienter dans votre choix.

Notez qu’un bon kinésithérapeute sera capable de poser un diagnostic très clair et de reconnaître les symptômes en quelques minutes. Selon votre cas, il procédera alors à des massages et des exercices de gymnastique médicale afin de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles et de les rétablir.

L’expérience et le sens de l’écoute

Le choix d’un bon kinésithérapeute dépend de plusieurs critères, dont le sens de l’écoute, le don du toucher, le contact humain, la confiance et la patience. Le praticien vers qui vous tourner doit obligatoirement avoir le sens de l’écoute et être capable de respecter vos attentes et besoins. Il doit pouvoir poser un diagnostic dès le premier rendez-vous, mais aussi décider du traitement adapté ainsi que du nombre de séances nécessaires. Un bon médecin doit également posséder le don du toucher qui lui permettra de vous soulager dès les premières séances. Il doit détecter les zones douloureuses et les symptômes par le toucher.

Le contact humain, la patience et la confiance

Un bon kinésithérapeute doit mettre à l’aise ses patients, pour exercer cette profession il faut ainsi être bienveillant et aimer le contact humain. Son rôle étant de rassurer, d’aider, de soulager les patients stressés, angoissés ou en souffrance, il se doit d’être agréable pour les mettre à l’aise, mais aussi pour les soutenir psychologiquement. Pour finir, un bon kinésithérapeute doit inspirer confiance et communiquer cette dernière à ses patients. Vous devez sentir que vous pouvez lui faire confiance, lui confier vos problèmes et vos craintes qui sont potentiellement les causes de vos douleurs physiques.

S’il ne vous inspire pas confiance, vous aurez du mal à vous ouvrir à lui et cela risquera de compliquer votre séance, vous devez en effet être totalement détendu. Une autre qualité requise chez un bon médecin est la patience, car les patients font souvent preuve d’impatience. Ils s’attendent à voir des résultats voire une guérison dès la première séance alors qu’il en faut plusieurs. Pour vous aider à trouver LE professionnel qui vous aidera à aller mieux, nous vous encourageons à vous renseigner sur ses compétences et sa formation, à jeter un œil à l’avis des patients et à l’appréciation des clients, etc.

Bien différencier la kinésithérapie et l’ostéopathie

La kinésithérapie et l’ostéopathie sont des médecines douces qui peuvent paraître semblables, mais qui sont bel et bien différentes. Elles n’en demeurent pas moins complémentaires.

Les essentiels à savoir sur l’ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine alternative qui agit sur l’ensemble de la mobilité du corps en usant de manipulations ou de techniques manuelles douces. Le professionnel « fait craquer vos articulations » afin de redonner à votre corps de la mobilité. Il joue sur les mécanismes d’autoguérison, active les systèmes d’autoréparation et d’autodéfense. Une seule séance ponctuelle suffit pour soulager vos symptômes et aucun diagnostic spécifique n’est requis. L’ostéopathie travaille sur l’harmonie du corps et s’intéresse aux systèmes osseux, musculaire, articulaire, viscéral et crânien.

Faire la différence entre un kinésithérapeute et ostéopathe

Plusieurs points différencient un kinésithérapeute et un ostéopathe. Le premier professionnel se concentre sur la zone traumatisée de votre corps, tandis que le second traite l’ensemble du corps. Contrairement à l’ostéopathie, la kinésithérapie est prescrite par un médecin et elle se fait en plusieurs séances. Une autre différence concerne les techniques utilisées qui sont manuelles en kinésithérapie et qui peuvent ou non nécessiter des appareils. En ostéopathie, les méthodes employées sont exclusivement des manipulations manuelles. Cette pratique peut en outre préparer votre corps afin d’optimiser une éventuelle rééducation par kinésithérapie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here