À l’intérieur d’un hôpital, vous avez bien évidemment beaucoup plus de chance d’être en contact avec les maladies qu’ailleurs. Ces dernières peuvent se trouver partout, notamment sur les objets. Par la suite, il est très facile pour quelqu’un en contact avec l’un de ces derniers d’être contaminé à son tour. L’auto contamination constitue donc un véritable risque dans le secteur de la santé. Il s’agit du fait de se contaminer soi-même en déposant des germes sur une surface, puis en étant à nouveau en contact avec eux alors que notre organisme n’y est plus préparé. Nous vous ferons découvrir ici de nombreuses manières de l’éviter.

Choisir un clavier d’ordinateur lavable

Le clavier est l’un des équipements informatiques les plus manipulés et n’est généralement pas protégé. Il est donc une source de contamination certainement courante, notamment dans les milieux hospitaliers, où le personnel soignant manipule énormément le matériel où il peut déposer des germes. Les risques d’auto contamination seraient donc drastiquement réduits s’il pouvait être lavé et désinfecté. Mais la plupart des modèles classiques ne sont pas adaptés à un nettoyage suffisamment respectueux des conditions d’hygiène. Cependant, une nouvelle alternative s’offre à vous, et pour être certain de bénéficier d’une asepsie parfaite, choisissez un clavier d’ordinateur lavable qui a l’avantage de ne pas craindre l’eau et pourra donc être décontaminé facilement. En effet, ce dernier est en verre trempé, contrairement aux modèles classiques en silicone.

Selon une étude menée par l’Institut Pasteur, le verre est le meilleur moyen d’éliminer efficacement les microbes ou virus grâce au frottement, car il est lisse. En frottant simplement le matériel, vous arriverez à vous débarrasser de la quasi-totalité des germes. Par ailleurs, ce type de clavier d’ordinateur lavable en verre est fonctionnel sur tous les ordinateurs, peu importe le modèle. Il fonctionne exactement comme un clavier traditionnel à la seule différence qu’il vous évite une auto contamination, et la possibilité de propager un virus.

Désinfection clavier

Bien manipuler son masque

Le contexte sanitaire mondial actuel nécessite le port du masque à tout moment. Cependant, le masque a toujours été utilisé dans le domaine de la santé, et afin qu’il ne devienne pas une source d’auto contamination, il est important de veiller au respect de certaines règles. Il n’est en effet souvent pas rare de voir la main toucher de manière mécanique le masque. Cette simple action représente déjà une façon rapide de se contaminer et de contaminer autrui.

Pour que cela n’arrive pas, vous ne devez pas utiliser le masque plus de 4 heures. Une fois que vous sentez qu’il est humide, n’hésitez pas à le retirer. La méthode de retrait doit être assez précise afin d’éviter au maximum le contact de votre main avec la zone protectrice. Toucher le masque et ensuite d’autres parties de votre corps peut être source d’auto contamination. Vous devrez donc retirer le masque par les élastiques sans que vos mains ne touchent votre visage.

Une fois que vous avez retiré délicatement votre masque, il est important de se désinfecter les mains avec du gel désinfectant. Pensez également à jeter le masque une fois que vous avez fini de l’utiliser. Ne le laissez pas traîner sur une surface quelconque au risque de contaminer quelqu’un d’autre qui entrerait en contact avec lui.

Bien nettoyer son smartphone

Aujourd’hui, plus personne ne se passe de son téléphone, et pourtant, c’est l’un des plus grands vecteurs de contamination. Près de quatre personnes différentes peuvent manipuler le même téléphone dans la même journée au moment d’échanges sociaux. Dans le milieu médical, il n’est pas rare de se passer le matériel entre collègues. Le téléphone n’est donc pas la seule source de contamination, bien qu’il en soit une assez importante, même dans le monde hospitalier. Pour le décontaminer, servez-vous d’un chiffon en microfibre, à l’image de celui qui sert à nettoyer les lunettes. Une fois que vous l’avez, trempez-le dans l’alcool et commencez par frotter votre écran sans l’imbiber pour éviter de l’endommager. Veillez à bien nettoyer les contours de la coque, car c’est là que les virus aiment se loger. Prenez également la peine de nettoyer la coque arrière en profondeur et utilisez plusieurs chiffons.

Nettoyer proprement les voitures et équipements de transport des malades

Un véhicule comme l’ambulance constitue un nid de virus et de batteries. Ils peuvent se poser n’importe où : sur le volant, la ceinture de sécurité ou les sièges par exemple. Ainsi, un simple nettoyage au chiffon ne suffit pas pour le décontaminer. Pour une décontamination réussie, vous devez prendre de l’alcool à 70 ° ou un produit assez puissant qui élimine les virus et les germes. Une fois le produit à votre portée, frottez correctement toutes les parties essentielles. Pensez à vous protéger les mains pour éviter le contact entre votre peau et les produits chimiques.

En somme, l’auto contamination est un réel risque en milieu hospitalier. Afin de vous protéger au mieux et également protéger vos collègues, faites le choix des claviers lavables en lieu et place des claviers en silicone. Manipulez bien vos masques de protection et désinfectez souvent les surfaces les plus touchées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here