Afin de se protéger de la contamination du virus de la Corona qui n’épargne aucune société humaine, le gouvernement a préconisé des mesures de base. L’urgence est réelle au niveau des entreprises qui doivent continuer de fonctionner afin d’éviter les arrêts de travail et donc la perte de compétitivité offerte par les ressources humaines. La loi impose aux employeurs de prendre des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs. Il s’agit essentiellement des actions de préventions des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés. Le rôle de l’employeur n’est certes pas de garantir l’absence de risque de ses employés, mais il a le devoir de leur éviter le pire surtout s’il ne peut mettre en télétravail ses employés.

Mettre à disposition des trousses de secours

En France, le Code du travail est assez explicite en la matière. En effet, selon les articles R4224-14 et R4224-23 stipulent respectivement que : « les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premiers secours adaptés à la nature des risques et facilement accessible » et « le matériel de premiers secours fait l’objet d’une signalisation par panneaux ». De ces dispositions, on comprend donc que la trousse de secours est un outil indispensable au sein de l’entreprise pour assurer une protection aux employés. Dans un contexte relatif à la pandémie du coronavirus, la disponibilité de la trousse de secours est d’autant plus importante, car il convient d’offrir aux employés l’équipement de protection pour freiner la propagation du virus.

Il n’existe pas de liste obligatoire pour une trousse de secours certes, mais il est à préciser que les produits contenus dans la trousse ne doivent pas être périmés et ce matériel doit pouvoir être utilisé sans risque pour les utilisateurs. Toutefois, dans une trousse de secours pour les employés dans le contexte du covid peut contenir des produits basiques tels que les gants jetables, les gels Hydro alcoolique, etc. Vous trouverez l’offre complète de Medisafe en matériel médical, produits d’hygiène et de sécurité en cliquant ici.

Les extincteurs en entreprise

Il s’agit d’un outil de défense contre l’incendie en entreprise. Pour garantir la protection des employés, l’appareil d’extinction de feu doit être disponible en grand nombre dans les locaux de l’entreprise et doit être suffisamment visible. Grâce aux appareils d’extinction de feu, les employés peuvent agir rapidement dès lors qu’un incendie se déclare dans l’une des parties de l’entreprise. Une fois traité à temps, vous éviterez ainsi que le feu se propage et devienne incontrôlable.

En résumé, il est de la responsabilité de l’employeur de prendre toutes les mesures indispensables pour maitriser l’incendie au sein de l’entreprise. Par ailleurs, il est primordial de respecter les consignes de sécurité incendie relatives à l’usage des extincteurs. En effet, les employés doivent être formés à l’utilisation de l’appareil. Il existe différents modèles d’extincteurs :

  • Les extincteurs portatifs : ce sont des appareils maniables et agissent rapidement sur le début de l’incendie ;
  • Les extincteurs mobiles : assez volumineux (50 kg voire plus), ils sont montés sur roues pour rendre aisées leurs mobilités ;
  • Les extincteurs automatiques : ces appareils ont l’avantage de se déclencher de façon automatique dès lors qu’un seuil de température est atteint dans les locaux de l’entreprise afin de faciliter la maitrise du feu dès les premiers instants.

Disposer des défibrillateurs

Sans être malade du coronavirus, le simple fait d’être constamment stressé en cette période de risques peut entraîner des accidents cardiovasculaires chez les employés. Cependant, dans une situation d’arrêt cardiaque, il est important de procéder à une réanimation dans les premières minutes afin d’accroître les chances de survie de la victime. L’installation des défibrillateurs dans les entreprises est une nécessité. Les défibrillateurs doivent être à la portée de tous les employés et entretenue pour être toujours en parfait état d’usage. Même si la loi ne fait pas mention expressément de la notion de défibrillateurs, il est clair que la responsabilité de l’employeur est de mettre à disposition de ses salariés des moyens de protection en cas d’accidents sur les lieux de travail.

Pour les entreprises, le choix du défibrillateur peut se faire entre les modèles automatisés externes appelés (DAE), les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) ou les défibrillateurs entièrement automatiques (DEA). Quel que soit le modèle que vous comptez installer dans l’entreprise, le choix doit se faire de façon concertée avec l’employeur, le médecin et l’infirmier du travail, les membres du CHSCT et les sauveteurs secouristes du travail.

En ce qui concerne l’usage des défibrillateurs, tout le monde peut s’en servir. Toutefois, il est recommandé qu’une formation soit donnée aux sauveteurs secouristes du travail afin de garantir le succès de l’intervention. Cette formation au secourisme de niveau 1 PSC1 ou formation de sauveteur secouriste du travail (SST) permettra de reconnaitre les signaux d’une crise ou d’un arrêt cardiaque, de connaitre les manipulations à faire sur un défibrillateur sans stress, d’échanger de façon efficace avec les services d’urgences à travers une alerte précoce, de savoir utiliser un DAE et de réagir en débutant un massage cardiaque.

L’installation d’un défibrillateur est indispensable dans l’entreprise, car un arrêt cardiaque peut arriver à tout moment et à n’importe qui. Étant donné que le temps pour sauver une vie est très minime, le défibrillateur reste une mesure efficace de protection des employés en période de Covid.

Mettre à disposition des masques et gel Hydro alcoolique

Les entreprises qui doivent continuer à travailler en présentiel doivent assurer une protection à leurs employés. Le port de masque est devenu depuis le début de cette pandémie une norme à laquelle tous les employés ne doivent pas dérober. Les employeurs doivent donc mettre à disposition de leurs salariés des masques chirurgicaux en respect des normes européennes. Outre la mise à disposition des masques, l’employeur doit faire une évaluation et procéder à la mise à jour du document unique d’évaluation des risques de l’entreprise. Cependant, il doit veiller à l’adaptation de manière constante des mesures relative au changement des circonstances.

À l’instar du port de masques, le lavage des mains fait partie intégrante des gestes barrières à adopter contre la propagation du virus. Cependant, il n’est pas évident d’avoir des points d’eau dans tous les espaces de l’entreprise. Dans le cas d’espèce, l’utilisation du gel Hydro alcoolique est de mise. Le gel Hydro alcoolique est une solution issue du mélange d’eau et d’alcool qui doit permettre la destruction des bactéries, du virus et des champignons.

Bon à savoir : le gel Hydro alcoolique ne sert pas à nettoyer les mains, mais il sert à les désinfecter. Le gel Hydro alcoolique doit être utilisé en complément du lavage régulier des mains à l’eau et au savon.

La période de Covid est fortement à risque pour tous en l’occurrence pour les employés. Outre l’obligation faite aux employeurs par la loi sur la protection des salariés, il est du devoir de l’employeur de mettre à disposition de ces derniers des outils adaptés pour garantir leur protection afin de restreindre la propagation du coronavirus. En période de Covid, l’employeur qui ne peut passer en télétravail avec ses employés doit mettre à leur disposition des moyens de protection comme la trousse de secours, les masques chirurgicaux, le gel Hydro alcoolique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here