L’utilisation d’un gel hydroalcoolique est un nouveau réflexe que beaucoup de Français ont adopté en raison de la crise sanitaire due au coronavirus. Ce produit est populaire auprès des professionnels et des particuliers, car les microbes sont partout. Le point sur les essentiels à savoir pour ne pas vous tromper lors de votre achat.

Gel hydroalcoolique : nos conseils pour ne pas vous tromper

Un gel hydroalcoolique a pour rôle de neutraliser les agents pathogènes à l’instar des champignons, des bactéries et des virus. Il se choisit avec soin, car parmi la pléthore de choix, certains produits disponibles sur le marché ne sont pas suffisamment efficaces.

Privilégiez un gel hydroalcoolique made in France

Opter pour un gel hydroalcoolique fabriqué en France vous assure de sa bonne traçabilité, mais aussi que ses conditions de conception ont bénéficié d’un contrôle optimal. En outre, privilégier le made in France est un bon moyen de réduire votre empreinte écologique. Le transport sur le territoire engendre moins d’émission de CO2. Au-delà de l’aspect environnemental, vous participez à la croissance des entreprises françaises, car vous valorisez leur travail. Les achats locaux contribuent à maintenir les emplois et vous participez à la lutte contre la désertification et la délocalisation industrielle, entretenant ainsi l’économie française. Dans ce cadre, nous vous invitons à acquérir vos flacons ou bouteilles de gel hydroalcoolique sur le site kleengel.fr : cette plateforme commercialise des produits sanitaires entièrement fabriqués en France.

Attardez-vous sur sa composition

Afin d’être parfaitement efficace, un gel hydroalcoolique doit contenir 60 à 80 % d’alcool. Au-delà, le produit risque d’abîmer votre peau ou d’engendrer des éruptions cutanées ou autres symptômes désagréables. L’étiquette vous renseigne normalement sur cette concentration qui garantit son action virucide. Les trois types d’alcool à privilégier sont l’éthanol (éthylique), le n-propanol (propylique) et l’isopropanol (isopropylique). D’après l’Anses, les autres composants peuvent influer sur l’efficacité désinfectante des solutions et sur le temps de contact. L’OMS préconise ainsi de se limiter à 4 ingrédients : l’alcool, l’eau distillée, le glycérol et le peroxyde d’hydrogène.

Les essentiels à savoir sur l’achat d’un gel hydroalcoolique

Les gels hydroalcooliques ont le pouvoir de rompre la chaîne de l’infection d’un virus ou d’une bactérie. Lorsque vous achetez ce produit, vérifiez bien la présence de la mention bactéricide, virucide ou désinfectant sur l’étiquette.

L’augmentation de la demande

Depuis l’arrivée de l’épidémie de coronavirus en Europe, la demande de gels hydroalcoolique a été multipliée par 6 à 8 surtout en France et en Italie. La production des entreprises spécialisées a également été doublée, car les demandes des particuliers et des entreprises s’ajoutent à celle des hôpitaux, industries, collectivités et grossistes spécialisés.

Nos astuces pour bien choisir le gel hydroalcoolique

Lorsque vous choisissez votre gel hydroalcoolique, privilégiez les achats en ligne uniquement sur les plateformes françaises spécialisées, dans les supermarchés ou en pharmacie. Assurez-vous également que le produit contient au minimum 60 à 80 % d’alcool et que la liste des ingrédients est courte. Guettez également la présence de la norme EN14476 et sachez qu’un gel conforme s’évapore rapidement et ne colle pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here