Etant atteintes de calvitie, de nombreuses personnes envisagent la greffe de cheveux. Egalement appelée transplantation capillaire, il s’agit d’une opération qui consiste à récupérer les cheveux perdus et à leur donner un meilleur aspect. Dans le cadre d’une greffe capillaire, l’idée d’un rendu esthétique particulièrement appréciable motive les patients. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que la crainte de la douleur pendant ou après l’opération peut en refroidir certains. La question de la douleur liée à la greffe capillaire préoccupe en effet bon nombre de personnes. Si vous en faites partie, vous n’avez pas de quoi vous en faire.

Grâce aux évolutions technologiques dans le secteur, la transplantation capillaire est généralement indolore. Vous pouvez toutefois ressentir des douleurs très minimes après l’opération. Comment se déroule l’opération ? Les douleurs sont-elles systématiques ? Faisons le point.

Comment se déroule la greffe capillaire ?

Avant de chercher à savoir si une greffe de cheveux est douloureuse, il serait opportun de s’intéresser d’abord au déroulement de l’opération. En règle générale, la transplantation capillaire se déroule en deux étapes. En elle-même, l’opération consiste à transférer les cheveux d’une zone donneuse à l’arrière du cuir chevelu, vers une zone receveuse où la densité capillaire est réduite.

Le prélèvement capillaire au niveau de la zone donneuse

Le prélèvement se déroule comme nous le disions à l’arrière du crâne, suite à une anesthésie locale. La solution anesthésiante contient essentiellement de la xylocaïne adrénaline et vise aussi à tendre la zone donneuse. Aussitôt que l’injection de la solution anesthésiante est réalisée, vous allez probablement ressentir quelques douleurs, le temps que le composé se diffuse dans le cuir chevelu. Le prélèvement des greffons pourra alors se faire sans douleurs pendant que votre tête est penchée en avant et reposée sur un coussin.

L’implantation vers la zone receveuse

Il s’agit de la seconde étape de la greffe capillaire. Ici, vous serez allongé sur le dos dans un fauteuil dédié à cette opération. Une anesthésie de la zone receveuse sera aussi nécessaire. Elle se déroulera identiquement à la première étape. Dans ce cas, une infiltration du cuir chevelu ne sera pas nécessaire. Une anesthésie du tour de la zone receveuse suffira.

Vous ressentirez alors des douleurs qui vont s’estomper assez vite, l’injection agissant en quelques minutes. La zone receveuse étant désormais insensible, l’implantation pourra se faire en toute tranquillité. Pendant ce temps, vous pourrez vous détendre en regardant la télé ou en écoutant de la musique.

Transplantation capillaire, est-ce douloureux

La transplantation capillaire est-elle douloureuse ?

En règle générale, la greffe de cheveux n’est pas douloureuse. Cependant, il convient de nuancer ceci, les douleurs pouvant différer pendant ou après l’opération.

Pendant l’opération

Pour peu que l’anesthésie soit réalisée tant au niveau de la zone donneuse qu’au niveau de la zone receveuse, la transplantation capillaire se déroule sans douleurs. Comme nous le disions précédemment, les seules douleurs que vous pourrez ressentir sont celles qui font suite à l’injection de composé anesthésiant. Elles ne durent que quelques minutes, le temps que le produit ne se diffuse. En plus de supprimer les douleurs, l’anesthésie a pour objectif de limiter les risques et effets indésirables post-opératoire.

Après l’opération

Si l’opération en elle-même est indolore, des douleurs post-opératoires peuvent être ressenties. Elles ne sont pas systématiques et dépendent de la sensibilité des patients. Suite à l’opération, certains patients ressentent en effet quelques douleurs, souvent des céphalées. Dans ce cas, le médecin prescrit des analgésiques et des anxiolytiques afin de soulager la douleur. Toutefois, il est des cas où des complications peuvent survenir après l’opération, notamment en raison de certains facteurs.

Quels sont les facteurs qui favorisent des douleurs post-opératoires ?

Si des douleurs surviennent après la transplantation capillaire, elles peuvent avoir des origines diverses.

La technique utilisée

La technique de greffe capillaire utilisée peut en effet causer des douleurs au patient. Si c’est la méthode FUT (Follicular Unit Transplantation) qui a été réalisée, une plaie peut survenir après l’extraction à l’arrière du crâne. Après l’opération, le patient peut ainsi être en proie à des malaises et à l’insomnie.

Les méthodes de transplantation capillaire ayant évolué, la technique FUE (Follicular Unit Extraction) est désormais la plus utilisée. Elle est basée sur le prélèvement individuel des unités folliculaires et réduit considérablement les douleurs après l’opération.

Les autres facteurs

Outre la technique utilisée, le calibre de la seringue utilisée au moment d’injecter la substance anesthésiante peut provoquer des douleurs après l’opération. Pour cela, la collecte des unités folliculaires doit être idéalement faite à l’aide d’un punch de petite taille.

Un autre facteur qui favorise les douleurs une fois la greffe capillaire effectuée est la laxité de la peau. Il arrive en effet que la récupération des micros-incisions prenne du temps, de sorte que certaines douleurs peuvent apparaître et persister après l’opération.

La greffe de cheveux, une opération avec des douleurs dans certain cas

Que faire face à ces douleurs ? Combien de temps durent-elles ?

Il existe des astuces pour réduire les douleurs après l’opération, notamment lorsque ces douleurs durent un certain temps.

Ce qu’il faut faire face à la douleur

Pour soulager la douleur, vous avez différentes possibilités. Vous pouvez comme nous le disions plus haut, prendre des analgésiques ou des anxiolytiques sous prescription médicale. Le médecin peut aussi vous en donner avant l’opération en plus du paracétamol.

Par ailleurs, nous conseillons également quelques jours de repos après l’opération. Les spécialistes considèrent que cette approche facilite le processus de cicatrisation et améliore votre confort après l’opération. Vous pouvez également dormir en position verticale. Une telle posture minimiserait l’enflure dans les zones enclines à la transplantation et augmenterait votre confort à la suite de l’opération.

Durée de la douleur

La durée des douleurs suite à la transplantation capillaire dépend des patients et de la technique de greffe utilisée. Toutefois, nous pouvons dire que dans la plupart des cas, ces douleurs durent environ 3 jours et se manifestent par des picotements et de légères céphalées au niveau de la tête. Ainsi, si une semaine après l’opération les douleurs ne s’estompent pas, nous vous conseillons de contacter votre médecin afin qu’il initie une antibiothérapie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here