Qui ne s’est jamais senti profondément revigoré sous la lumière d’un soleil chaud et éclatant ? Et qui, à l’inverse, n’a jamais senti sa motivation ou sa gaieté contrariée par un jour gris et pluvieux ? En réalité, bien loin de n’être qu’une impression, la météo, et plus particulièrement l’intensité lumineuse à laquelle on est naturellement exposés au quotidien a un impact réel sur notre organisme. Pour traiter les problèmes dus à une sous-exposition lumineuse ou à certaines dérégulations physiologiques, la luminothérapie s’est peu à peu imposée comme un remède fiable et naturel. On vous propose de faire un petit zoom sur la luminothérapie et ses bienfaits pour l’organisme.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

Comme son nom laisse le supposer, la luminothérapie est une thérapie par la lumière (ou photothérapie). En effet, d’une manière instinctive et évidente, humeur, énergie ou encore facultés de concentration semblent dépendre en quelque sorte du temps qu’il fait. C’est sur ce principe que se fonde l’essence même de la luminothérapie.

Elle consiste en outre pour le sujet en une exposition à de la lumière artificielle dont l’intensité et le spectre vont être proches de ceux que l’on retrouve dans la lumière naturelle dispensée par le soleil. Cette lumière est émise par des lampes spéciales diffusant un faisceau lumineux intense et les cures, qui durent entre 30 minutes et 1 heure ont lieu en instituts spécialisés ou chez les sujets eux-mêmes (puisque ces lampes sont facilement accessibles sur le marché). Attention toutefois, sous ses aparences anodines, la luminothérapie est un véritable traitement médical. A ce titre il peut exister certaines contre-indications. Renseignez-vous auprès de votre médecin !

Mais pour mieux comprendre l’action de la luminothérapie sur votre organisme, quelques notions scientifiques s’imposent !

  • Nous possédons tous une sorte d’horloge interne qui organise et orchestre les différents évènements physiologiques dans notre organisme. Elle ordonne nos différentes fonctions corporelles sur un cycle de 24 heures qui comporte une période de nuit et une période de jour.

Ces cycles déterminent ce que l’on appelle le rythme circadien : le rythme biologique de tout un chacun.

Concrètement et à titre d’exemple c’est ce rythme biologique qui va vous permettre de trouver le sommeil le soir (à peu près à la même heure tous les jours) et qui va vous faire vous réveiller le matin. En effet, c’est en respectant une sorte de planning biologique qui s’établit de façon cyclique que votre cerveau va ordonner la production des hormones responsables du sommeil (la mélatonine) et du réveil (sérotonine, cortisol).

  • C’est par la lumière du soleil que notre rythme circadien parvient à se calquer sur le cycle naturel terrestre à alternance jour/nuit. Elle agit pour notre corps comme un signal qui indique où se trouvent les périodes de nuit et de jour dans le temps.

Ainsi, le soir, quand la luminosité naturelle se met à décliner, notre corps va recevoir ce signal et se mettre à produire de la mélatonine. Dans certaines circonstances particulières (travail de nuit, décalage horaire, changement d’heure ou sous-exposition à la lumière du jour notamment), il peut se produire un phénomène de dérégulation de notre horloge interne. Celle-ci n’est plus calquée sur le cycle naturel terrestre et notre organisme ne sait plus comment organiser les différentes fonctions physiologiques qui orchestrent notre vie.

Dans ces cas précis, la luminothérapie pourra montrer de grands bienfaits pour le sujet. Une cure de lumière aura pour effet d’aider l’organisme de ces patients à se réguler de façon naturelle. C’est une façon douce de « remettre notre pendule à l’heure », en somme.

La luminothérapie : un remède certifié contre la dépression saisonnière

S’il y a bien un mal contre lequel les lampes de luminothérapie ont su se hisser comme remède efficace et incontesté, c’est bien celui de la dépression saisonnière. Mais qu’est-ce que la dépression saisonnière ? Il s’agit en fait d’un état dépressif passager dû à l’impact du changement de climat sur l’organisme. Quand on parle de dépression saisonnière, on entend principalement dépression hivernale.

En effet, puisque lors de l’hiver les périodes d’ensoleillement se font plus courtes au profit des périodes de nuit, notre organisme ne reçoit pas la même quantité de lumière naturelle. Les intempéries propres à cette saison agissent également comme un facteur qui va venir amoindrir encore notre exposition à la lumière du soleil. D’une part parce que lorsque le ciel et gris et nuageux, l’intensité lumineuse est naturellement diminuée, et d’autre part puisqu’on a tendance à préférer rester au chaud chez soi.

La lumière artificielle que l’on trouve généralement dans les habitations n’étant pas assez intenses pour dispenser des bienfaits comparables aux rayons du soleil, il se peut alors que l’on se mette à souffrir d’une sous-exposition lumineuse. Notre horloge interne est alors complètement déréglée, notre organisme dérégulé. La conséquence de cette sous-exposition peut alors être la dépression saisonnière. Les symptômes de la dépression saisonnière peuvent être :Irritabilité, Humeur triste, Fatigue et perte de motivation, Perte de plaisir et d’envie, Prise d’initiatives/de décision difficile…

Vous l’aurez compris, la dépression saisonnière est une véritable affliction qu’il ne s’agit pas de prendre à la légère. La luminothérapie permet de la traiter efficacement. Sous forme de cure, pratiquée tous les jours, elle permet d’apporter à l’organisme l’exposition lumineuse quotidienne qui lui fait défaut l’hiver. Celui-ci peut alors être en mesure de se resynchroniser sur ce nouveau rythme et produire les hormones qui régissent nos fonctions physiologiques au moment adéquat.

Autres applications des lampes de luminothérapie

En plus de constituer un remède efficace contre la dépression saisonnière, les lampes de luminothérapie ont montré des résultats très positifs dans le traitement de diverses afflictions.

Les lampes de luminothérapie pour traiter l’insomnie

On parle d’insomnie pour désigner un défaut de sommeil ayant un impact négatif sur la vie d’un sujet. Le manque de sommeil peut avoir des effets très néfastes pour l’individu : somnolence diurne, état dépressif, altération des facultés de concentration, improductivité, perte de libido, risques accrus des accidents cardio-vasculaires, etc. Il ne faut donc pas prendre l’insomnie à la légère.

Les cures de luminothérapie peuvent être très bénéfiques pour certains sujets insomniaques. En effet, dans certains cas, il se peut que l’incapacité à trouver le sommeil le soir soit due à une dérégulation du rythme circadien du sujet.

Pour ces individus en l’occurrence, la production de la fameuse mélatonine responsable de l’endormissement n’intervient pas au moment adéquat. Le corps ne reçoit pas l’ordre de s’endormir au bon moment, au moment du coucher. Mais au-delà de cette production de mélatonine, c’est tout le planning physiologique qui se trouve bouleversé.

Outre certaines mesures favorisant la régulation naturelle de l’organisme (éviter les écrans le soir, par exemple), la mise en place d’un traitement par lampe de luminothérapie peut dans ces cas précis d’insomnie montrer de réels bienfaits et soigner le patient. Si vous ne savez pas comment choisir, vous pourrez trouver des lampes idéales sur lumino-therapie.eu.

La luminothérapie pour traiter le décalage horaire

Ceux d’entre vous qui ont déjà pris un vol pour une destination lointaine pourront en témoigner : le décalage horaire peut être très déstabilisant. Bien qu’en quelques jours, une fois le pic de fatigue passé, on peut avoir l’impression que les choses sont plus ou moins rentrées dans l’ordre, ce n’est pas vraiment le cas. Lorsqu’on impose à son organisme un changement brutal de rythme, le temps d’adaptation peut être très long.

Le sujet va alors passer une grande période au cours de laquelle ses fonctions physiologiques seront complètement dérégulées. Irritabilité, fatigue, comportement alimentaire anormal ou insomnies peuvent alors apparaitre.

Une solution pour aider son organisme à s’adapter rapidement à ce nouveau rythme peut être la luminothérapie. À cet usage, des modèles de lampes de luminothérapie présentant un format compacte conçus pour le voyage sont accessibles sur le marché.

La luminothérapie pour gérer le Changement d’heure

Lors du phénomène de changement d’heure, qui a lieu en France deux fois par an, un accompagnement par la luminothérapie peut être souhaitable pour une adaptation rapide.

Il existe aussi des appareils dérivés, mais répondants au même principe que les lampes de luminothérapie. Ce sont les simulateurs d’aube. Ils diffusent de la lumière de façon progressive lors du levé et de façon régressive au coucher de façon à favoriser la production des hormones responsables de l’endormissement et du réveil. Dans le cas du changement d’heure, l’emploi de tels appareils peut être très bénéfique. La luminothérapie, reconnue comme véritable procédé médical, est un moyen efficace pour traiter certaines afflictions liées aux différents bouleversements de rythmes qui peuvent intervenir dans la vie des individus.

Puisqu’elle ne fait que se substituer aux apports de lumière naturelle que prodigue le soleil dans les cas où ceux-ci feraient défaut, on peut dire d’elle qu’elle fait partie des médecines douces.

Si elle ne constitue pas un traitement agressif, elle n’en est pas moins efficace dans la prise en charge de nombreux troubles. Particulièrement indiquée dans le traitement de la dépression saisonnière, elle a également fait ses preuves en tant que remède contre les troubles insomniaques. Horaires décalés, changement d’heure, voyage à l’étranger ou simple besoin d’un regain d’énergie ? Une lampe de luminothérapie peut être la solution. Alors, pensez-y !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here