Avec le temps et sous l’action de la cigarette et de certains aliments, la couleur blanche des dents se dégrade pour laisser place à des teintes pas forcément appréciées. Cela crée souvent des complexes et empêche de nombreuses personnes de sourire. Heureusement, la science vous offre de nombreuses solutions comme le blanchiment pour y remédier. Vous êtes tenté de le faire, mais vous hésitez encore ? Vous vous inquiétez des risques que cela comporte ? Pas de panique, nous vous aidons à trouver des réponses à vos interrogations.

En quoi consiste le blanchiment dentaire ?

Blanchir ses dents consiste à les éclaircir artificiellement pour obtenir une couleur plus blanche et éclatante. Ce résultat est donné par l’utilisation de l’eau oxygénée encore appelée peroxyde d’hydrogène. Ce dernier étant un agent très agressif, son utilisation nécessite l’intervention d’un professionnel pour doser correctement le produit. Si vous le faites vous même, des complications peuvent survenir et conduire à la destruction de la structure dentaire.

La réalisation d’un blanchiment dentaire nécessite donc une analyse des dents et de la muqueuse buccale pour déterminer une éventuelle intervention. Cette dernière peut être déconseillée par le dentiste en cas d’hypersensibilité dentaire. Il est important de consulter un spécialiste si vous souhaitez blanchir vos dents, plutôt que de le faire vous-même. Si le blanchiment dentaire vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel qui saura vous offrir des conseils et un service de qualité.

En général, il existe trois techniques pour redonner de l’éclat à vos dents.

blanchiment dentaire

L’éclaircissement au laser

Très efficace, cette technique vous permet d’avoir des dents plus blanches en quelques heures à peine. Elle consiste en la projection d’un faisceau laser sur vos dents après les avoir protégées et y avoir appliqué du peroxyde d’hydrogène.

L’éclaircissement avec une lampe dentaire

Cette technique est en tout point semblable à la précédente à la seule différence que le faisceau laser est ici remplacé par une lumière bleutée froide.

Le blanchiment définitif

Si vous avez une coloration aiguë des dents (noir, marron, violet, etc.) ou que votre dentiste juge que les deux techniques citées plus haut n’auraient pas de résultats concrets, le blanchiment définitif est la seule solution qui s’offre à vous. Le dentiste procède alors à la pose de facettes dentaires. Dès la fin de l’opération, vous aurez un sourire magnifique et éclatant.

À quelle fréquence blanchir ses dents ?

Comme vous l’aurez deviné, les effets de l’éclaircissement au laser ou à la lampe dentaire ne durent pas indéfiniment. Cela étant, il est recommandé de les faire blanchir tous les 2 à 4 ans afin de garantir vos dents en bon état. Cela vous évite également de les abîmer. La fréquence dépend aussi de vos habitudes, il est essentiel de limiter les sources de colorants extérieurs comme le café, la nicotine.

Le blanchiment dentaire a-t-il des effets secondaires ?

Les effets secondaires les plus connus sont l’hypersensibilité et la douleur créées par l’action de l’agent blanchissant. Le dentiste sera à même de juger si vous devrez continuer le traitement ou non. Si vous souffrez d’une maladie parodontale relative aux gencives, le traitement pourrait entraîner des effets indésirables irréversibles.

De façon générale, le blanchiment dentaire permet d’obtenir un résultat efficace. Il ne présente pas de réels risques pour les dents s’il est réalisé par un professionnel. Toutefois, il pourrait abîmer vos dents si vous essayez de le faire vous-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here