La médecine est une profession noble dans laquelle on s’engage à prendre soin et à être au service des autres. Pour la pratique, les médecins ont deux options. Ils peuvent travailler comme salarié ou choisir l’option d’être libéral. Lorsque le choix est fait en faveur de la médecine libérale, il faut une certaine préparation pour se lancer. Découvrez alors quelques conseils pour la réussite de l’installation en tant que libéral.

Trouver un lieu d’implantation

La médecine dite libérale ou privée est celle basée sur le principe du paiement à l’acte. Ici, le système de soins de santé est établi par un établissement privé. En médecine libérale, les travailleurs disposent de la liberté thérapeutique, de choix et de celle de prescription.

Pour mettre sur pied cette implantation, il faut d’abord trouver le lieu. Il existe à cet effet, plusieurs sites spécialisés qui vous accompagnent dans le choix du lieu. Cet accompagnement est d’une grande aide dans la recherche de l’emplacement pour l’installation d’un jeune médecin libéral.

Effectuer l’inscription au tableau de l’ordre

L’inscription au tableau de l’ordre est ici une étape obligatoire pour l’installation. Ainsi, vous devrez faire recours au conseil départemental de l’ordre des médecins. Il s’agit de celui qui intervient dans la zone où vous exercez votre profession.

Afin de vous inscrire au tableau de l’ordre, le conseil vous fournira les pièces justificatives et les documents nécessaires pour la demande d’inscription. Cette inscription vous permettra d’obtenir l’attestation d’inscription au tableau de l’ordre des médecins. De plus, il vous permet d’enregistrer votre diplôme et d’avoir la carte d’identité professionnelle.

Prévoir des mesures contre les cyberattaques médicales

On considère comme cyberattaque médicale toute atteinte ou tout piratage lié au système informatique et qui occasionne des défaillances ou des pertes de données. Elle peut entrainer des modifications dans les dossiers patients et engendrer de lourdes conséquences. Une cyberattaque est une menace importante à ne pas négliger.

Il est alors primordial de penser, à prendre préalablement des mesures contre les cyberattaques médicales. Ces mesures de prévention vous seront très utiles après l’ouverture, en cas d’une cyber attaque médicale inattendue. Pour assurer la cybersécurité durant l’installation il faut :

  • Restreindre les accès au système ;
  • Veiller au respect de la confidentialité ;
  • Mettre en place des codes de sécurité ;
  • Prévoir un équipement en bon état et de bonne qualité, etc.

Ces mesures vous donneront plus de crédit lors de l’implantation .

Enregistrer l’exercice libéral et obtenir l’immatriculation

L’enregistrement de l’exercice libéral se fait ici auprès de l’assurance maladie. Il permet aux patients de bénéficier d’un remboursement partiel ou total des honoraires lorsqu’ils se font soigner chez vous.

En vous enregistrant, vous vous liez à l’assurance par convention. Il vous faudra donc en respecter les obligations. Ensuite, nous avons l’étape de l’immatriculation auprès des organismes sociaux. Les organismes concernés sont : la Carmf, l’Urssaf, la Caf.

Vous pouvez obtenir toutes les informations concernant l’immatriculation auprès de ces organismes sociaux via leurs différents sites.

Faire les démarches pour l’assurance responsabilité civile professionnelle

En devenant libéral, vous n’êtes pas couvert par l’état. Il vous revient donc de vous en charger. L’assurance responsabilité civile professionnelle vous offre une couverture en cas de dommages liés à l’exercice de votre métier.

L’obligation de souscription à l’assurance est prévue par la loi surtout concernant la couverture de la responsabilité des locaux. Faites donc les démarches pour l’assurance avant l’installation.