Avec l’âge ou à cause de nombreux facteurs extérieurs, une personne peut perdre progressivement ses facultés auditives. Pour savoir si vous faites partie de ceux qui souffrent d’une perte auditive, il suffit de faire un bilan approprié. Des applications sont proposées pour vous aider à définir l’état de santé de vos tympans. Cependant, vous êtes nombreux à vous demander s’il est possible de réaliser un bilan auditif tout seul.

Les applis pour réaliser son bilan auditif soi-même

Il est tout à fait envisageable de réaliser soi-même un test auditif. Diverses applications mobiles ont été pensées pour vous aider à définir l’ampleur de votre perte auditive. Sur iOS ou Android, des applis telles que Siemens Test auditif ou encore PureSound sont souvent utilisés. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que les bilans réalisés sur ces applications n’ont aucune valeur d’ordre médical. De ce fait, les résultats ne remplacent en aucune façon les tests auditifs réalisés par un spécialiste en bilan auditif. Seul un professionnel de la santé pourra vous dire si vous souffrez ou non d’un déficit au niveau de votre appareil auditif.

Dans tous les cas, utiliser des applications reste un moyen de savoir si l’on doit ou non s’inquiéter du degré de sa perte d’audition. Les résultats sont d’ordre informatif. Ils doivent donc vous pousser à consulter rapidement des professionnels de l’oto-rhino-laryngologie (ORL) pour mieux évaluer votre état de santé et notamment vos troubles auditifs, en cas de doute. Ces applications sont néanmoins des outils intéressants pour les personnes qui ne peuvent se déplacer ou à mobilité réduite.

Un centre auditif pour identifier l’ampleur d’une perte d’audition

Il n’y a rien de mieux qu’un avis médical certifié pour avoir l’esprit tranquille, vous pouvez pour cela consulter un spécialiste en bilan auditif dès les premiers signes de l’apparition de troubles auditifs. Si vous vous inquiétez pour la qualité de votre audition, vos craintes méritent des réponses concrètes. Pour ce faire, il suffit de vous rendre dans un centre auditif. Des séries d’examens seront réalisées par des professionnels de l’ORL. Le bilan diffère légèrement d’une simple consultation chez un médecin généraliste. Les tests réalisés permettent par ailleurs de définir les causes du mal-être ainsi que les solutions possibles pour effacer les troubles tels que les bourdonnements.

Le déroulement d’un bilan auditif simplifié

Les examens diffèrent selon le fait que vous consultiez un généraliste ou un expert en ORL. Chez le premier, vous subirez de simples évaluations comme l’otoscopie et l’acoumétrie. Vous aurez à répéter des mots que le généraliste vous chuchote à l’oreille par exemple. L’usage d’un audiomètre de dépistage est aussi envisageable pour identifier votre degré de surdité et vos capacités à cerner les conversations environnantes. Ensuite, le résultat de ces tests permet de définir si des bouchons de cérumen obstruent vos conduits auditifs ou si vous avez des problèmes au niveau des tympans ou de l’oreille moyenne. Si tel est le cas, le professionnel de la santé réalisera une légère intervention. Elle consiste à extraire les bouchons des conduits.

Le déroulement d’un bilan auditif avancé

Pour un bilan chez un médecin spécialisé en ORL, les procédés sont différents. En effet, les évaluations sont plus complètes que chez un généraliste. À titre d’exemple, le professionnel vous interrogera pour obtenir des informations destinées à étayer son diagnostic. Il a besoin de connaître si vous êtes sous traitement, les facteurs qui déclenchent les troubles, l’historique de votre perte auditive, etc. Ensuite, une otoscopie est également réalisée pour voir l’état de votre appareil auditif allant de l’oreille externe au tympan.

Ce qui fera la différence d’une consultation chez un spécialiste, c’est la précision des appareils utilisés. Un professionnel de l’ORL dispose d’une pièce insonorisée ou bien d’un casque pour évaluer de manière concise votre perte d’audition. Il identifiera les troubles grâce à une audiométrie tonale et vocale. Il mènera également une analyse du seuil auditif et du degré d’inconfort. Les résultats du bilan vont ensuite permettre de prescrire des traitements si nécessaires, d’orienter vers une possible rééducation ou encore de proposer la pose d’implants cochléaires.

À quel âge faut-il réaliser un bilan auditif ?

Les causes d’une perte de l’audition sont nombreuses. Cette pathologie apparaît souvent avec l’âge. De ce fait, si vous n’évoluez pas dans un secteur où les expositions à divers bruits sont élevées, l’âge reste une référence pour réaliser un examen médical de votre appareil auditif. À partir de 70 ans, la dégénérescence auditive est observable chez une grande majorité d’individus. Certains en souffrent néanmoins dès l’âge de 55 ans. Pour conserver votre confort de vie, il est recommandé de faire un bilan auditif le plus vite possible. Le médecin peut ensuite vous conseiller un traitement médical approprié ou encore le port d’une prothèse auditive.

Pour les moins de 40 ans, si vous rencontrez une légère surdité, un bilan vous permet d’identifier si un bouchon de cérumen en est la cause ou des dysfonctionnements dans les conduits. Une fois la cause définie, vous pouvez ensuite bénéficier des traitements indiqués ou d’une petite intervention pour déboucher vos conduits auditifs. Il est à noter qu’à n’importe quel âge, les oreilles peuvent être obstruées par des bouchons de cérumen. Ce phénomène se présente souvent à cause d’un certain manque d’hygiène adéquat.

Que faut-il savoir sur le dépistage auditif chez un audioprothésiste ?

Les audioprothésistes possèdent également les compétences nécessaires pour détecter une perte de l’audition. De ce fait, il est tout à fait possible de se rendre dans un cabinet d’audioprothésiste si vous avez des doutes sur la qualité de votre audition. Le bilan réalisé diffère largement de celui que vous envisagez de faire via une application mobile. En effet, ce spécialiste vous aide à dépister rapidement une pathologie ou un dysfonctionnement grâce à un test de dépistage auditif. Cependant, le rôle de l’audioprothésiste consiste uniquement à identifier les problèmes de santé au niveau de l’appareil auditif. Il ne peut en aucune manière proposer des appareils : cette étape est réalisée par un médecin en ORL ou un médecin généraliste.

Par ailleurs, il revient à l’audioprothésiste de montrer à ses patients comment utiliser, régler, entretenir et ajuster leurs prothèses auditives. Ce professionnel est également d’une aide précieuse pour choisir le type d’appareil adapté pour limiter une surdité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here