Pour de nombreuses femmes, avoir de petits seins a toujours été un grand complexe. Certaines en ont tellement honte qu’elles n’osent pas se mettre en bikini pour de passer de bons moments à la plage ou à la piscine. Si avant il fallait vivre avec ce complexe, les choses ont bien évolué de nos jours. Avec l’évolution de la chirurgie et l’apparition des augmentations mammaires, il est désormais possible de décider de la taille que vous souhaitez donner à vos seins. Il s’agit d’une opération très courante, pratiquée par de nombreuses femmes. Retrouvez dans cet article les différentes étapes d’une augmentation mammaire.


Le choix du volume des prothèses

Lorsque vous décidez d’effectuer une augmentation mammaire, la première des choses à faire est de choisir un bon chirurgien, et prendre rendez-vous avec lui. C’est lors de cette première rencontre que vous choisissez le volume des prothèses que vous souhaitez vous faire implanter. Celles-ci détermineront désormais la taille de vos seins.

Toutefois, il ne s’agit pas d’un choix qui se fait au hasard. Le médecin prend en compte votre morphologie, afin de déterminer le bon positionnement pour les implants. En effet, ils peuvent être posés en avant ou en arrière du muscle.

Pour vous aiguiller dans le choix de vos prothèses, le chirurgien utilise des soutiens-gorge spécifiques. Ceci vous évite de choisir des implants trop volumineux. Ainsi, le résultat paraît le plus naturel possible. En effet, le nouveau volume de vos seins doit être en adéquation avec votre silhouette.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé d’aller à ce rendez-vous avec un haut moulant et clair, afin de vous projeter avec votre nouvelle poitrine. Par ailleurs, un deuxième rendez-vous est conseillé pour être sûr de votre choix, avant l’intervention. Retrouvez donc ici plus d’informations sur l’augmentation mammaire.

L’intervention

L’intervention pour une chirurgie mammaire dure généralement 24 h. Vous y allez le matin, et vous vous faites opérer au cours de la journée. Cette opération se déroule sous anesthésie générale. Une fois terminé, vous remontez dans votre chambre munie d’un pansement modelant et compressif. Ce dernier est indispensable pour éviter les hématomes. Vous devez passer la nuit à l’hôpital, pour des raisons de confort et de sécurité. Mais le lendemain, vous pouvez déjà rentrer chez vous, une fois le pansement renouvelé et un soutien-gorge de contention mis en place.

La suite opératoire

Vous vous doutez bien qu’une opération d’une telle ampleur ne sera pas sans douleur. Mais rassurez-vous, lorsque vous passez par un bon chirurgien, elles ne durent pas longtemps. En principe, après les trois premiers jours qui suivent l’opération, elles s’atténuent. C’est pour cela que durant ces jours, il est important que vous soyez assisté. Vous devez bénéficier d’une aide pour les tâches ménagères, et surtout éviter de fournir de gros efforts. Durant les deux semaines après l’intervention mammaire, il est déconseillé de :

  • Fumer ;
  • Boire de l’alcool ;
  • Faire des activités physiques intenses.

Vous devez effectuer quatre visites prévisionnelles chez le médecin. Elles concernent le 8e jour, 2 mois, 6 mois et un an après l’intervention. Par ailleurs, vous recevez une prescription de surveillance sur 10 ans, par examen en clinique et monographie, répartis sur chaque 3 ans.